Un aventurier... de la foi ?

Il a rejoint le Pôle Sud avec un traîneau

en solitaire

Il y fait l'expérience de Dieu,

son expérience de Dieu...






Il témoigne dans le Journal LA CROIX :

J’ai été scolarisé dans un établissement catholique où l’on nous inculquait la religion comme une ligne de conduite, en nous expliquant ce qui était bien et ce qui était mal, en nous parlant de Dieu comme d’un modèle vers lequel tendre. J’ai aussi longtemps été membre des Scouts et Guides de France (SGDF). L’école du scoutisme m’a clairement appris à me débrouiller, à me dépasser. Elle m’a initié à la vie au grand air, en confortant ma soif d’aventure.

Mais je n’ai pas tardé à me détourner de la religion : je ne me reconnaissais pas dans les dogmes, dans la célébration des rites. J’ai ce sentiment de ne pas avoir vécu mes sacrements – baptême, première communion… –, en connaissance de cause. Aujourd’hui, je suis davantage en phase avec l’explication de la religion comme attachement du corps et de l’esprit avec la nature. Pour moi, elle concerne l’individu en soi, son rapport au monde et au reste de l’univers.


Matthieu ne parvient pas à relier son expérience avec la foi chrétienne...

Pourquoi ?

Que devons-nous faire pour que cela soit possible ?

Deux mots semblent faire "barrière" : "dogmes" et "rites"...

Comment faire sauter cette barrière ou comment aider à la sauter ?

46 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout