La maison Saint-Florent

à Saverne

En 1900,

l'Alsace a déjà donné à la Congrégation du Saint Esprit plus de 500 Pères et Frères.

Pourquoi ?

en 1841, Libermann avait passé 6 mois au Grand Séminaire de Strasbourg. Il s'y est fait de nombreux amis...

Il uy est revenu en 1846 ert y a fait connaître son œuvre au service de l'Afrique. Mgr Ræss et Mgr Fritzen étaient vraiment favorables aux missions, et aux Spiritains en partciulier. Pendant longtemps, de nombreux Spirtains son venus du Grand Séminaire de Strasbourg.

D'Allemagne

La Congrégation s'est rapidement implantée en Allemagne... Interidtie en 1971 avec le Kulturkampf de Bismarck, elle est rétablie en 1884... Les Spiritiansdk dont beaucoup d'Alsaciens évangléisent dan sles colonies allemandes... et ne particulier au Kilimandjaro...

1900, Saverne...

On cherchait à s'établir en Alsace...

L'occasion se présente en 1900. La gendarmerie se libère. Les Spiritains achètent la maison en avril 1900.

Un formidable élan de solidarité permet un développement rapide de la maison.

L'abbé Simonis, professeur au grand Séminaire, cousin du P. Schwindenhammer Supérieur général, vide sa bourse pour l'achat de la maison... Des quêtes sont organisées dan sles paroisses...

En septembre 1900, les Pères Lorber et Schneider ainsi que quatre Frères accueillent 32 élèves.

Dynamisme et agrandissement

Les agrandissements et les constructions vont s'enchaîner jusqu'en 1936. En 1930, l'école accueille 130 élèves !

L'école est occupée pendant la guerre de 1939-1945... mais, malgré le sinnombrables gênes et difficultés, l'école continue...

Dès la fin de la guerre, l'école suivra une allure de croisière... avec ne moyenne 80 élèves... de jeunes et dynbamiques professeurs... chaque année elle envoie un honorable contingent de jeunes au Noviciat.

1968...

Les choses commencent à changer en 1968... Les hautes classes continuent à Saverne, mais les basses classes vont à Haguenau à l'école des Missions africaines de Lyon.

Les effectifs commencent à baisser inexorablement.

L'école Saint Florent est fermée en 1973.;; Elle es trelayée par des foyers à Strasbourg et à Colmar.

La "gendarmerie" est vendue.

Le 29 juin 1973, les derniers élèves quittent la maison, les tout denriers d'une longue cohorte de 2 169 "apostoliques" qui se sont succédés dans cette école.

Depuis, la maison n'a cessé de chercher sa vocation... mais toujours au service de la mission... L'animation missionnaire, "Foi et Mission" prennent le relai... Et les locaux servent de lieu d'accueil à d'innombrables activités en Eglise : accueil de jeunes, retraites, rencontre de prêtres, de missionnaires, des anciens de la Maison, des membres de la Fraternité spiritaine, etc.

En 1987, la maison devient aussi maison de "pré-retraite" ... En 1996, le Centre Libermann est créé.

LA COMMUNAUTÉ AUJOURD'HUI

Les fresques n'existent plus !

réfectoire - copie.jpg

Les Spiritains à Saverne aujourd'hui

Dans la Maison saint Florent, connue autrefois comme la « Missionshus », réside actuellement une communauté de 11 religieux, prêtres et frères. Ils sont dans la continuité avec ceux qui ont ouvert cette maison en 1900. Une longue présence, une histoire parfois turbulente, des personnalités souvent bien contrastées. Et aujourd’hui, dans un espace devenu plus petit, des hommes d’âges différents et originaires de pays différents partagent ensemble la vie de tous les jours. Dans la discrétion mais aussi la joie d’une vie donnée à Dieu et aux autres, ici ou sur d’autres continents.

Notre vie, comme celle de tous les religieux(ses) est rythmée par des temps de prière réguliers et des temps de travail. Nos tâches nous conduisent aussi bien dans les paroisses des Terres et Eaux de Marmoutier ou d’autres lieux que dans la diffusion de l’Echo de la Mission avec la vente des calendriers spiritains. Grâce à un nouveau site, nous pouvons mieux être en lien les uns avec les autres.(www.accueilsaintflorent.org) Nous continuons à être un lieu d’accueil pour divers groupes, pour des animations comme les Matinales de saint Florent.

Nous ne sommes pas sur une île : en collaborant avec des laïcs en ce qui concerne l’avenir de notre Maison, en accueillant des personnes pour le partage de l’Eucharistie en semaine et le dimanche, en proposant le sacrement de la réconciliation des malades. Nous sommes liés aux Fraternités Spiritaines de l’Est(Fameck, Neufgrange, Wolxheim et Saverne), à l’Amicale des anciens de nos écoles et au groupe des Amis de Libermann.

Bref, nous ne pensons pas être les « derniers des Mohicans » mais voulons apporter notre modeste part d’Evangile en lien avec le Diocèse, les autres communautés religieuses et les personnes de passage et témoigner que peuvent vivre en communauté des gens de cultures différentes et d’âges différents, qui ne se sont pas choisis mais qui osent, comme le disait le P. Libermann, grandir ensemble en étant « un seul cœur et une seule âme. »

DSCF5880.JPG
Aujourd'hui